En France

Nous avons la chance de vivre dans un pays où le droit à l’IVG a été légalisé sous certaines conditions le 17 janvier 1975 grâce à la loi Veil en référence à Simone Veil alors ministre de la Santé. Avant cette loi, les avortements devaient être faits de manière clandestine et les médecins étaient condamnés à la peine de mort. Citons Marie-Louise Giraud, qui a pratiqué 27 avortements illégaux, et qui a été guillotinée le 30 juillet 1943.

Depuis 1974, la loi a connu de nombreux changement et continue d’évoluer, par exemple : la gratuité de l’intervention (médicamenteuse ou chirurgicale), le délai légal de recours à l’avortement a été allongé de 10 à

12 semaines de grossesse ou encore la possibilité pour une mineure d’avorter sans demander l’avis de ses parents (mais avec le consentement d’un proche adulte). En 2017 on comptait près de 216 000 avortements soit près d’ un IVG pour quatre naissances.Le taux de recours a l’IVG pour les femmes âgées de 15 a 49 ans est de environ 14 avortements pour 1000 femmes.Les taux continuent de décroître chez les moins de 20 ans, d’environ 7 avortements pour 1000 femmes parmi les 15-17 ans et de 18 pour les 18-19 ans.

lechodesrondspoints |
Pour la Zone Humide de Sall... |
Lifesimplement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Orwell111
| Racisme antiarabe et islamo...