Du point de vue social et politique

Les mouvement anti-IVG sont très présents sur les réseaux sociaux, à travers des blogs, des sites, des publicités dans les journaux, des faux témoignages, des fausses informations sur l’avortement. Ce sujet divise les opinions. Pour tenter de contrer cette fausse image des IVG, la loi Française punit les fausses informations divulguées sur l’avortement. En effet toute personne qui divulgue des fausses informations ou incomplètes sur l’IVG peut être punie de 2 ans de prison et de 30 000 euros d’amendes. C’est le délit d’entrave, loi créée en 1993 pour protéger les femmes concernées par l’IVG, leur entourage et le personnel médical des« pressions morales et psychologiques, menaces et intimidations« et étendue en 2014 avec un nouveau délit , celui « d’entrave à l’information sur l’IVG », passible des mêmes peines que le « délit d’entrave à l’IVG ».

De plus des personnalitées tel que Donald Trump aux Etats-unis ne se retiennent pas d’afficher leurs avis négatif sur l’avortement .

Ce dernier a aussi pris la décision de ne plus subventionner les centres de santé, incluant le planning familial ( c’est un lieux où il y a des moyens qui encourent aux contrôles des naissances, dans le but de permettre aux familles de choisir de garder un enfant ou pas ).

Cette déscision entraine donc de nombreuses manifestations pro-avortement .

lechodesrondspoints |
Pour la Zone Humide de Sall... |
Lifesimplement |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Orwell111
| Racisme antiarabe et islamo...